Par un samedi soir frais et frais, le 20 janvier 2024, fashion passionnés et initiés du secteur se sont réunis à la Grande Halle de La Villette pour témoigner d'un événement marquant : le retour triomphal d'Olivier Rousteing dans l'univers masculin. Fashion Week, présentant la collection automne-hiver 2024-2025 de Balmain. Ce défilé n'était pas seulement un fashion spectacle; il rayonnait d’exubérance et d’énergie positive contagieuse.

L’anticipation durait depuis quatre ans, une pause qui avait commencé au cours de la saison automne-hiver 2020, quelques semaines seulement avant que le monde ne soit plongé sous l’emprise de la pandémie de COVID-19. Durant cette période, Olivier Rousteing avait soit fusionné ses collections homme et femme, soit opté pour des formats de présentation plus sobres. Alors ce retour sur le devant de la scène, ce coup de projecteur solo pour les hommes fashion, fut en effet une occasion capitale.

Alors que les mannequins défilaient avec élégance sur le podium, orné d'un somptueux tapis poudré rappelant celui qui ornait le salon historique de Balmain rue Pierre Charron, on pouvait ressentir la passion palpitante et le dévouement inébranlable qu'Olivier Rousteing avait mis dans cette collection. Ce fut un voyage émotionnel, et Rousteing avait donné un aperçu de son enthousiasme à travers une publication sur Instagram juste avant le spectacle, déclarant : « Je veux être lui maintenant […]. Je n’arrête pas de me répéter après avoir vu les looks : je veux être LUI.

La collection automne-hiver 2024-2025 de Balmain était une démonstration saisissante de couleurs vibrantes et d'inspirations surréalistes. Rousteing s'inspire des sapeurs, une communauté culturelle unique connue pour son adhésion aux principes de la Société des Ambianceurs et des Personnes Elégantes. Ces sapeurs étaient réputés pour leur style spectaculaire, mêlant couture française sur mesure et motifs africains colorés. Originaire de Brazzaville dans les années 1960, ce style distinct avait captivé fashion passionnés à travers les continents depuis des décennies. La collection d'Olivier Rousteing était une ode aux sapeurs, une célébration de leur dandysme audacieux.

Véritable mélomane, Olivier Rousteing a insufflé des éléments de musiciens afro-américains emblématiques dans sa collection. Les jarretières inspirées de Tony Jackson, un pianiste et compositeur intrépide célèbre pour ses contributions au ragtime, au blues et à Tin-Pan Alley, ont trouvé leur place dans la collection. Jackson avait établi la tenue vestimentaire standard des pianistes au début du XXe siècle et son influence perdurait dans les créations de Rousteing. La collection comprenait également des durags et des grillz, savamment transformés en brassards et boucles de ceinture, rendant hommage aux artistes hip-hop et rap qui avaient laissé une marque indélébile sur Rousteing au cours de ses années de formation.

Avec le maximalisme comme signature, Olivier Rousteing a introduit de nouveaux accessoires flamboyants et ornements surréalistes dans la collection Balmain. Ces accessoires portaient une touche de surréalisme rappelant Elsa Schiaparelli et étaient méticuleusement confectionnés par des artisans français. Parmi les pièces phares figuraient de somptueux plastrons en métal doré du Chemin des Maquettes et des visages générés par l'intelligence artificielle, imprimés sur des couches de cristal.

L'explication de Rousteing pour le motif récurrent des lèvres tout au long de la collection était poétique : « Les symboles surréalistes s'inspirent souvent de symboles intemporels de l'amour : les lèvres et les baisers (et mon préféré est le motif de lèvres multiples créé par les « gifles » de chaque membre de l'équipe Balmain). ). Et ces iris surdimensionnés ? Eh bien, je crois qu'ils poursuivent notre message sur la nécessité d'ouvrir nos yeux, d'être clairement témoins et de célébrer les nombreuses beautés différentes qui se chevauchent et fusionnent dans le monde d'aujourd'hui.

Le retour triomphal de Balmain sur le devant de la scène masculine fashion a été renforcée par le soutien du célèbre photographe Prince Gyasi, connu pour sa précédente collaboration avec Balmain en 2022 pour l'une de leurs campagnes. Le parcours créatif de cette collection est le fruit d'un effort de collaboration, commençant par la sélection d'une poignée de chefs-d'œuvre hyperchromatiques photographiés par Prince dans sa ville natale d'Accra, au Ghana. Déterminés à rivaliser avec l'inventivité artistique de Prince, Olivier Rousteing et son équipe ont travaillé sans relâche pour interpréter ces photographies d'une manière fraîche et surprenante. Ils ont créé de vastes et vibrantes impressions du travail de Prince et ont utilisé des silhouettes textiles pour faire écho aux portraits saisissants capturés par Prince.

La grande finale du défilé était tout simplement emblématique, alors que le mannequin Naomi Campbell a honoré la scène. Elle portait un haut beige plongeant associé à un pantalon noir orné d'une ceinture comportant deux mains serrant un bouquet de fleurs dorées. La collection Balmain automne-hiver 2024-2025 d'Olivier Rousteing est un triomphe sans équivoque, marquant un retour fougueux et énergique au royaume de la mode masculine. fashion, un voyage qui résonnait avec des influences artistiques, des célébrations culturelles et une vision de la beauté qui transcendait les frontières.

Regardez l'émission complète sur

Designer: Olivier Rousteing

Fashion Editeur/Styliste : Imruh Asha

Coiffeur: Ilham Mestour

Artistes: Ibby NjoyaPrince gyasi

Directeurs de casting : Anita BittonCalvin Wilson

Des modèles: Adamu BulusAndrew OhawaBradley VeragtenChérif DouambaChol MabiorCihat SeyhunCraig ShimirimanaDaniel PélofeDjily KamaraElias MonstreyElvis Candy-RadovanovicEvans IkechukwuFeranmi AyeniGabriel NhialHakim DengJack CooperJaehyung AnLébo MalopeMakur MaborMamadou DiagneMamuor MajengMarial AkechMathieu SimoneauMoustapha SyMumin JanganiNaomi CampbellKwami d'OttawaReece MylesSamuel ÉlieShawn LunTass SarrWalid FiherXin Yu FengXu MeenYoesry DetreYork juinYuto Ebihara